Je ne suis pas d'un seul pays
          je suis du coeur de ceux que j'aime
Je ne suis pas d'un seul soleil
            je pousse mes branches
             au coeur de ceux que j'aim
Je ne suis pas d'une seule terre
             je pousse mes racines
             au coeur de ceux qui vivent.
                                                             Raymond JACQ
                              

La peinture de Corinthios est un verbe


Pour ceux qui depuis ses débuts la voient batailler, rire, s'exposer, se donner, pleurer et laisser ses couleurs la transporter une chose est claire :

La peinture de Corinthios est un verbe : ETRE......

.....Solidarité et singularité des regards : des mots possible pour désigner la peinture de Corinthios. Comment puis-je aller vers l'autre, le comprendre, c'est à dire tenter de l'aimer, si je ne vois pas que son chaos est aussi le mien....
.... dans les tableaux de Corinthios, je ne sais pas si les mots sont entrés par effraction ou si ils se sont échappés d'un trop plein de choses à dire. Mais je sais qu'elle continue son chemin avec courage et que son travail appelle notre regard, notre capacité à être simplement attentif à notre monde in/extérieur.

Francois FRONTY

Au fil des ans et des étapes successives de son cheminement artistique, CORINTHIOS obstinément bâtit sa demeure.
L’aventure intérieure qui s’exprime si fortement dans ses toiles prend ici la valeur emblématique d’une transfiguration radicale de la matière picturale, proche du miracle de l’icône, cet art sacré patiemment élaboré et destiné à manifester la présence réelle de la transcendance.
J’emploie le mot à dessein afin de signifier que la révélation à laquelle nous sommes conviés a pour enjeu le corps dans sa matérialité la plus concrète mais aussi dans sa capacité de métamorphose en une réalité non moins concrète, quoique de nature différente, rendue possible par la médiation de l’art.

Dans le silence aquatique des limbes où se presse la multitude des figures humaines émergent quelques visages. La solitude de ces danseurs de fond est la nôtre, cependant, pour peu que nous acception de les suivre dans leur élan vital, dans ce défi insensé lancé aux lois de la gravitation, nous nous retrouvons soudain allégés, emportés dans un tourbillon de couleurs, une cascade de lumière intense qui éclaire notre labyrinthe intime.
Car l’œuvre de  CORINTHIOS nous conte l’histoire de tous les commencements de la vie quittant ses plis, elle nous dit l’arrachement à la pesanteur et l’embarquement vers un horizon de grâce
.
Leslie ANAGNAN




« Vivre debout, c’est la dignité.
C’est essayer de vivre dignement., C’est effroyablement difficile et très fatigant,, parce que le monde n’est pas structuré pour défendre la dignité… »,(Jacques Brel)